Directeur et compositeur

 Louis-Marc Crausaz est né à Fribourg en 1961. Son amour du chant et de la musique s'est développé dès son enfance par sa participation au chœur d'enfants Les Marmousets (dir. J. Menétrey), puis à celui des « Petits Chanteurs de Fribourg » (dir. P. Kaelin).

C’est au sein du Chœur St-Michel et du Chœur des XVI (dir. A. Ducret) que lui vint le désir de pratiquer la direction chorale et de s'adonner complètement à la musique.

Sa première réelle composition obtiendra le Prix du Jury du Concours de composition de Chants de Noël « l'Etoile d'Or » en 1982.

Depuis lors, il a signé quelque cent titres, dans différents styles, autant profane que religieux.

Lors des Céciliennes de l'Intyamon en 1989, il a créé la Messe en l'honneur de Notre Dame de l'Evi, pour chœur-mixte, cuivres et orgue, en 1988 à Gruyère, l'Oratorio " un peu d'Hier et d'Aujourd'hui " pour chœur-mixte, chœur de dames, d'hommes et d'enfants, solistes et brass-band.

 

Plus récemment, il a composé, différentes musiques de chansons-spectacles et de théâtres pour La Chanson des Quatre Saisons (Rumeurs). Lè Tsêrdziniolè (La fâcha de Mêtre Pathelin …) et pour le chœur-mixte de La Roche en collaboration avec Francis Volery et Nicolas Bussard.

Notons également le prix du public lors du premier concours de composition du groupe des Costumes et Coutumes de Fribourg en 1998, qu’il obtient, avec " On Bokon Surf ", interprété par Lè Tsêrdziniolè sur un texte de Chantal Sciboz, membre du chœur.

Lors de l’Expo 2002, il réunit cinq chœurs pour une création haute en couleurs de Thierry Dagon, « Dame Helvetia », pour laquelle il est nommé chef préparateur des chœurs. Le tout fut dirigé par Vincent Baroni à qui l’on doit l’arrangement inédit du Requiem de Mozart pour orchestre de cuivres que Louis-Mars Crausaz créera avec 170 chanteurs en 2005, accompagné par le brassband de Lignières.

Tout en enseignant le piano au Conservatoire de Fribourg, il dirige actuellement La Chanson des Quatre Saisons de Corminbœuf, Le Madrigal du Landeron, Le choeur symphonique de Fribourg, Lè Tsêrdziniolè de Treyvaux et Upsilon d’ Estavayer.